7 février 2013 4 07 /02 /février /2013 13:50

L'image des catacombes, il l'emprunte à Chateaubriand, cité en début d'ouvrage. Cette "promenade à travers nos lettres modernes" ou "cueillette", pour reprendre les mots de Debray, oscille en fait entre exercices d'admiration et méditation sur une époque révolue.

 

 

"Nul n'est modeste de naissance. Se réjouir, cela s'apprend. On entre dans le théâtre de la vie en conspuant les comédiens, avec un brin de prétention, parce que siffler, c'est toujours se vanter. On en sort en les applaudissant parce qu'on a eu le temps d'explorer ses limites."

 

 

belle citation, d'ailleurs !

 


Rendez-vous sur Hellocoton !

Partager cet article

Repost 0
Published by verdelivre.over-blog.com - dans Actualité littéraire
commenter cet article

commentaires