/ / /

in Delphine de Vigan, Les Jolis Garçons

 

"Alors il m'a semblé que Milan, comme les autres n'était qu'un leurre, et que ces choses n'arrivent que parce qu'on en a tellement envie, ou besoin, qu'elles n'ont d'évidence ou de nécessité que celle qu'on veut bien leur accorder, et finalement ne résistent jamais à l'épreuve des heures, et que toujours vient le moment où il faut prendre conscience de l'immense imposture qu'est la Rencontre de l'Autre."

Partager cette page

Repost 0
Published by verdelivre.over-blog.com