/ / /

 

Dai Sijie, Chinois, écrit en français



"Cette langue me fascine beaucoup", dit-il quand il parle du français.

 

Dai-Sijie---Taipei-April-2010.jpg                                                Dai Sijie (Taipei, Avril 2010)

 

Pourquoi écrit-il en français ?

 

Il a écrit son premier roman en français parce que "la langue française était la meilleure pour écrire cette histoire", à savoir Balzac et la Petite Tailleuse Chinoise, publié en 2000 et suivi, en 2002, d'un film réalisé par l'auteur lui-même, qui est aussi réalisateur.


On est en pleine Révolution culturelle, le narrateur et son ami, Luo, font partie des milliers d'intellectuels envoyés aux champs dans des conditions, faut-il le rappeler, souvent abominables. La notion d'"intellectuel" est alors aussi vague qu'englobante:


"Nous avions simplement terminé nos trois années de collège, quand on nous envoya dans la montagne, comme si nous étions des intellectuels."


Le narrateur joue du violon, tandis que son ami Luo a un talent de conteur - et d'imitateur.

 

 

 

 

Binoclard et la valise de livres

 

 

 

 

La découverte de Balzac

 

 

 

 

 

 

Ensuite, le tournant était pris, tous les romans qui ont suivi ont été écrits en français.


Le complexe de Di (2003)

 

Par une nuit où la lune ne s'est pas levée (2007)

 

L'acrobatie aérienne de Confucius (2009)

 

©www.verdelivre.com

Protected by Copyscape Duplicate Content Software

Rendez-vous sur Hellocoton !

Partager cette page

Repost 0
Published by